En voiture...

Publié le par yann stenven, professeur d'arts plastiques

  En voiture ou presque...au volant de la camionnette Master de l'établissement, je me faisais l'effet d'un Gérard Klein à bord de son bus jaune sur la Cinquième. 

  Habituellement, quand je me trouve au volant de ce véhicule mon trajet est une quête d'oeuvres d'art. Dans un face à face avec la route, je conduis
pour amener à bon port les oeuvres : précieux chargement.

  Aujourd'hui, à l'instant où je tourne la clé, je sens que derrière moi, l'on s'agite sur les sièges. On boucle les ceintures et mon co-pilote me donne le signal du départ. Pour l'anecdote, en marche arrière, histoire de prendre conscience de la taille, la masse et longueur du véhicule. Bref, cela ne suffit pas à briser notre élan, marche avant, cap sur Montigny.

  Pendant le trajet, l'ambiance est bonne enfant mais avec Caroline, nous percevons une certaine tension, une appréhension somme toute attendue et saine. Pour détendre notre groupe de "camarades" (Nabil, Margaux, Simon, Andréa, Nazhia et Antoine le super) nous leur confions l'appareil photo, s'en suit une séance de poses amusantes et amusées.

  Dans le rétrov18-septembre-07--1-.JPGiseur, je les vois, - "Pour voir les photos monsieur, c'est où ?" Je m'amuse de constater que la répartition géographique des places est basique, les trois filles devant et les trois garçons derrière. Qui sait avec la métamorphose propre à la quatrième, peut-être aurons-nous un bouleversement en fin d'année ? "Pour voir les photos monsieur, c'est où ?" :  le refrain, accordons que cela change du plus juvénile: "C'est encore loin ?"...

  Le portail s'ouvre...Un silence s'installe, tandis qu'avec Caroline nous nous inquiétons d'une place de stationnement. Cette fois, quelques pas sur le bitume, la porte s'ouvre, nous y sommes.

 

Caroline et moi retrouvons maintenant des visages familiers tandis que nos élèves découvrent tout et chaque visage. Des bonjours tendus, des poignées de mains timides mais dans leurs yeux une volonté de rencontre.

  Madame Delporte nous invite à passer dans la salle à manger. Nous découvrons les panneaux de présentations préparés pour nous permettre de découvrir l'IMA. Ousman, Aurélie, Quentin, Dominique, Gwendoline et Emmanuelle nous regardent, tournent autour de nous. Dominique me prend le bras, me demande mon nom. Ousman devient reporter et sous l'impulsion de Patrice s'empare de l'appareil photo. Nous sentons nos élèves sur la réserve, tout est à découvrir mais surtout à oser: Oser parler, prendre, toucher. Pour cela, les jeux sont les bienvenus et facilitent le contact.

  Je me trouve auprès de Simon, Nabil, Ousman et Dominique qui déploient le plateau de jeu de Dada. En aparté, Simon me confie ne pas savoir y jouer. Je me lance dans l'explication secondé par Dominique. Nabil reste un peu sur la réserve, je le sens tendu...mais dès les premiers éclats de rires provoqués par le dada "boustifaillé" par son congénère, lancé à sa poursuite, il s'intègre et perd de sa retenue.

18-septembre-07--49-.JPG
  Instant magique quand les crêpes paraissent. Je ne peux m'empêcher de penser que nous aurions retrouvé dans les yeux de Dorothée la même lumière de gourmandise complice que les enfants. Maître cuisinier nous les prépare avec talent et adresse. Tous, nous nous pourléchons les babines.

   
 
  Un regard sur la montre avec Caroline, il est l'heure de reprendre la route. Le temps a filé sans que nous en rendions compte. Quand Caroline annonce: "Bon ! Les enfants, il faut que l'on y aille" C'est la consternation autour de la table : "Déjà ! Non, on reste encore un peu."

  Phrase lâchée du coeur, libératrice: la rencontre a eu lieu.

  On parvient toutefois à rejoindre notre véhicule, le moteur vrombit, les premières impressions et émotions fusent, une impatience à être mardi prochain : C'est à nous de les accueillir, ils lisent des bandes dessinées, ils jouent sur l'ordinateur, ils aiment les livres, lire, dessiner..."

Au fil du retour, nous écoutons les chansons que les enfants de l'IMA ont enregistrées. On devine chacun dans ses pensées, son vécu...mais à bien tendre l'oreille, à l'arrière, on s'est mis à chanter en accompagnement du CD.

 

                                                                          

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

degroise 31/10/2007 10:09

bonne continuation !
ce blog collectif est trés bien.