ca a commencé...premiers mots...salut...

Publié le par Fabrice Levy-Hadida

Zette.jpgPour les marionnettes au collège faudra attendre le  4 octobre mais pour le reste  ça a commencé. Enseignants, éducateurs et artiste se sont rencontrés. La semaine prochaine, ce sera aux enfants de se rencontrer ; ceux de l'IMA et ceux du collège. Et puis ça continuera... L'exploration pourra démarrer.  Ce projet né de l'envie de deux enseignants du Collège Chatelet , Caroline et Yann....suivi par l'équipe de l'IMA de Montigny...
Pourtant, quand en mai dernier, je recevais un appel de Yann, Prof d'art plastique au Collège Chatelet, à ce moment, je lui disais que notre calendrier ne nous permettait pas de nous engager sur ce projet, et puis avec le temps, rencontre après rencontre, mot après mot, son engagement a réussi à me convaincre...
Maintenant, il nous faut trouver les financements. Tout semble assez bien engagé avec la DRAC mais bon, tant que....

Voilà ce qui est écrit au début du projet :

Dans le cadre de ce projet d’accompagnement, La Cie Les Mille et une Vies propose d’apporter sa compétence et son savoir marionnettique à l’équipe pédagogique du Collège (Professeurs d’Arts Plastique et Technologie ) et de l’IMA (Educateurs spécialisés) et aux enfants participant à cet atelier.

Tout au long de l’année scolaire La Cie tentera d’aider le groupe constitué, à s’approprier par paliers successifs les techniques de constructions, de manipulations et de mise en vie d’objet.

Après avoir fait découvrir des techniques de construction d’objet et de création de personnages La Cie accompagnera le groupe dans « la mise en vie » et cherchera à faire émerger une écriture marionnettique spécifique au projet.

 
A travers la création d’objet, il s’agira, de faire en sorte que les différences soient gommées, que les enfants de l’IMA ou du collège soient aussi neufs les uns que les autres et que dans la construction du projet, une unité paraisse. L’exploration marionnettique permettra aux participants de (se) donner à voir, à entendre, à sentir, ainsi, il deviendra outil de valorisation individuelle et de groupe.

Maintenant, il ne reste qu'à commencer... comme je le disais plus haut, pour les interventions ça attendra (impatient) le 4 octobre mais pour les les mots, ceux qui tissesnt des liens, ceux des collègiens déjà, avec leur photographie, les miens, il me faut les poster sans attendre. Pour le reste, on verra plus tard...

Publié dans Point de vue artiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article